logiciel creation site creation site web creation site internet Gite en Provence à l'Isle sur la Sorgue
Isle sur la sorgue provence luberon
les festivals du Vaucluse, Provence
Informations Provence, Luberon, Isle sur la Sorgue
René CHAR et l'Isle sur la Sorgue
Les roues à aubes de l'Isle sur la Sorgue
antiquaires, flea markets, il mercato dalla brocante à l'Isle sur la Sorgue
formulaire de contact

Histoire de l'Isle sur la Sorgue


Le département du Vaucluse, délimité par ses deux « frontières » par le Rhône et la Durance, possède si l’on ajoute à ses rivières les canaux qui les complètent, un réseau hydrographique d’environ 900 km.


C’est la présence de l’eau qui a donné son nom latin à la première bourgade, habitée de pécheurs « insula », c’est l’ile, devenue l’Isle, que des historiens latins comme Pline ou Strabon ignorent, ne retenant que le nom de la rivière : « La sorgue » c'est-à-dire celle qui « sourd », surgit, coule


Les premiers documents connus appartiennent au XIIe siècle, et dès le XIIIe l’Isle est une petite ville ceinte de remparts, avec hôpitaux et collégiale.

L’Isle devient plus tard « Isle de Venisse » ou même « La Venise comtadine ».

La ville de « l’Isle sur la Sorgue » prendra son appellation définitive en 1891

On peut donc comprendre aisément l’importance de l’eau dans l’histoire de cette région, qui a permis la naissance de l’industrie.

Les roues à aubes de l'Isle sur la Sorgue


Il existe différentes sortes de roues à aubes, à l’ISLE SUR LA SORGUE,

on trouve essentiellement la roue verticale « en dessous » le débit de l’eau pousse les pales en bois et provoque la rotation de la roue du moyeu


Et la roue à martellière,: elle permet de réguler l’eau de façon précise, en fonction du débit de l’eau chois, la martellière jouant le rôle d’un barrage mobile.


Par leur seule force motrice, elles actionnaient alors le mouvement des moulins à huile et à grain, des papeteries, des teintureries, des filatures de soie... Les mécanismes représentés ici témoignent de la grande activité artisanale de cette époque... Même si l’on peut concevoir qu’il s’agit de friches industrielles, les roues à aubes de l’Isle sur la Sorgue témoignent de la grande activité artisanale des siècles précédents ; leurs lentes rotations maintiennent ce souvenir et confèrent à l'Isle un charme fou.

  

Le Canal de l’Arquet


Ce canal naturel a été aménagé par l’homme à des fins industrielles, un plan de 1845 signale une cinquantaine de propriétaires de roues à aubes, la plupart des fabricants de soie qui utilisent l’eau du canal, de façon plus ou moins anarchique.

La qualité et la quantité des eaux traversant le territoire de l’Isle sur la Sorgue ont certainement favorisé l’implantation de l’industrie lainière depuis le XIIIe siècle dans cette commune, mais ce n’est qu’au XIXe qu’elle deviendra le centre lainier le plus important du Vaucluse.

On constate qu’à cette époque, si l’industrie de la soie et de la laine occupe toutes les branches de la Sorgue, la concentration de ce type d’industrie se trouve principalement sur la Sorgue de l’Arquet, dite encore « canal de l’Arquet » ou 17 roues s’alignent sur les 525 mètres du cours.

Sur les branches externes coexistent deux types d’industries : celle du textile et celle des produits alimentaires

  

Les roues à Aubes de l'Isle sur la sorgue,

Location en Provence, gite dans le luberon